FAQ advice ask authentic-product p r o d u i t s a u t h e n t i q u e s billing birthday book carrier cart cb chevron-bottom clock.svg chevron-left chevron-right chevron-top chrono chronometre clock close contest discount email expertise-sd facebook fax gift google-plus instagram key laboratory lazy-mini-cart-row lazy-mini-product-content lazy-product-image letter loader-enprive loader-sanareva loader-santediscount logo-en_gb-mobile logo-en_gb logo-enprive_sd_fr_fr-mobile logo-enprive_sd_fr_fr logo-es_es-mobile logo-es_es logo-fr-mobile logo-fr-mobile logo-fr logo-fr logo-it_it-mobile logo-it_it logo-pt_pt-mobile logo-pt_pt logo-ru_ru-mobile logo-ru_ru logo-sanareva logo-santediscount logo-santediscount_fr_be-mobile logo-santediscount_fr_be mark menu mini-price minus new-en_gb new-enprive_sd_fr_fr new-es_es new-fr new-it_it new-pt_pt new-ru_ru new-santediscount_fr_be package packet payment phone picto-cartes-fidelite pinterest plus post promotion-product-percent / promotion-ticket purchase-order referrer-10-euros referrer review sav savings search security selection-automne selection-changement-dheure selection-ete selection-fetes selection-hiver selection-idees-cadeaux selection-luxe selection-minceur selection-minis-prix selection-noel selection-printemps selection-rentree selection-saint-valentin send-mail share shipping_method sign-check sign-minus sign-plus star-half star tampon-cartes-fidelite ticket truck twitter user validation vkontakte wincup www

Chute de tension : que faire en cas d’hypotension artérielle ?

Sensation de faiblesse, étourdissements, nausées ou même évanouissements... Vous avez peut-être déjà fait de l'hypotension arterielle, c’est-à-dire une baisse de tension. Si vous ressentez les symptômes cités précédemment, il est important de surveiller votre tension artérielle à l’aide d’un tensiomètre. Je vous propose avant tout d’en savoir plus sur l’hypotension.
L’hypotension se caractérise par une pression artérielle plus basse que la normale. La tension artérielle dite “normale” est d’environ 120 mmHg (millimètre de mercure) pour la pression systolique et de 80 mmHg pour la pression diastolique. Si votre tension est en dessous de 90 mmHg de pression systolique ou de 60 mmHg de pression diastolique, vous êtes en hypotension. Dans ces moments-là, la pression est trop basse pour propulser correctement le sang dans tous les vaisseaux sanguins et ne permet pas d'oxygéner correctement certaines parties du corps, notamment le cerveau. C’est cela qui provoque les vertiges et évanouissements.

Il existe 2 formes d’hypotension : orthostatique (posturale) et postprandiale.
L’hypotension orthostatique se traduit par une faible tension lors du passage de la position assise ou allongée à une position debout. Sous l’effet de la gravité, la quantité de sang parvenant jusqu’au cerveau diminue, cela entraîne des troubles visuels et parfois même des chutes. Les causes les plus courantes sont la déshydratation, la prise de certains médicaments, la consommation d’alcool ou de cannabis, une immobilisation prolongée...
L’hypotension postprandiale est une diminution de la pression artérielle qui survient après un repas, elle entraîne des étourdissements, des nausées ou des chutes. En effet, le processus de digestion entraîne un afflux de sang vers l’estomac et l’intestin qui peut se traduire par une baisse de la tension.

Chacun réagit différemment à la faible tension, certains ne s’en rendront pas compte et d’autres en souffrent quotidiennement. La baisse de tension ne représente pas une menace vitale mais cela peut nuire à votre quotidien. Il est important de vous faire suivre par votre médecin si vous faites de l’hypotension couramment, en effet cela peut indiquer la présence d’une autre maladie.


Sommaire

  • Quels sont les symptômes de la chute de tension ?
  • Comment faire remonter sa tension trop basse ?
  • Quels sont les symptômes de la chute de tension ?

    Les symptômes de l’hypotension sont :

    • sensation de faiblesse,
    • fatigue,
    • confusion,
    • vision trouble,
    • étourdissements,
    • nausées,
    • évanouissements, malaises,
    • chutes,
    • accélération du rythme cardiaque.


    Malheureusement, nous ne sommes pas tous égaux face à la maladie et il est vrai que certaines personnes seront plus touchées que d’autres :
    • Les personnes âgées : plus on prend de l’âge, plus les parois de nos vaisseaux sanguins deviennent rigides et les barorécepteurs moins sensibles aux variations de la pression artérielle.
    • Les femmes enceintes : certains facteurs hormonaux provoquent une dilatation des muscles des parois artérielles et veineuses, pouvant conduire à une baisse de la tension artérielle.
    • Les personnes souffrant de problèmes cardiaques : certaines maladies peuvent empêcher le cœur de propulser le sang à une pression suffisante.
    • Les personnes atteintes de diabète : dues aux complications du système nerveux autonome.
    • Les personnes souffrant de maladies touchant le système nerveux.
    • Les personnes souffrant d’insuffisance de la glande surrénale.

    Comment faire remonter sa tension trop basse ?

    Voici quelques recommandations de base afin d’améliorer votre pression artérielle en cas d’hypotension.
    Dans le cadre d’une hypotension orthostatique (posturale) :

    • se lever lentement : si vous êtes allongé, vous pouvez commencer par vous asseoir sur le bord de votre lit pendant 1 minute. Ensuite prenez le temps avant de vous mettre debout,
    • s’hydrater : buvez de l’eau, pensez à vous hydrater surtout quand il fait chaud,
    • laissez vos jambes décroisées pour favoriser une bonne circulation sanguine,
    • portez des bas de contention : surtout si vous avez des varices,
    • mangez légèrement plus salé : le sel favorise la rétention d’eau, notamment dans les artères, ce qui augmente par conséquent la pression artérielle
    • évitez les efforts physiques,
    • évitez la consommation d’alcool et de cannabis.

    Dans le cadre d’une hypotension postprandiale :
    • évitez les repas trop copieux et trop riches en sucre,
    • ne buvez pas d’alcool avant et après le repas.


    Je vous conseille de bien prendre votre temps avant de choisir votre tensiomètre afin qu’il vous corresponde au mieux. Votre situation professionnelle, votre âge, votre utilisation et bien d’autres critères dépendent du choix de celui-ci. En effet, si vous êtes amenés à vous déplacer régulièrement ou à voyager, un tensiomètre poignet sera plus adapté. Celui-ci est transportable facilement, notamment par sa petite taille et est souvent accompagné d’une pochette de rangement. En revanche, pensez également à regarder si la lisibilité des résultats est accessible aux personnes qui l’utiliseront. Certains tensiomètres bras sont dotés d’un écran numérique directement sur le brassard, d’autres disposent d'un tuyau le reliant à un boîtier qui affiche les résultats de la prise de tension. Bien que le tuyau soit encombrant, la lecture directement sur le brassard peut s'avérer plus difficile. Quant à lui, le tensiomètre poignet offre une facilité de lecture.
    Si l’hypotension s'avère être récurrente prenez rendez-vous avec votre médecin afin de prévenir d'éventuels problèmes de santé.

    Publié le 13 janvier 2021

Par
Besoin d'aide